Ouvrir un bar : nos conseils pour réussir votre projet

Ouvrir un bar est un projet qui intéresse de plus en plus d’entrepreneurs. Aménager un espace de convivialité où l’on propose des boissons tout en réalisant des gains importants est une activité très florissante. Si cela vous tente, retrouvez dans les prochains paragraphes les meilleurs conseils pour optimiser vos chances et réussir ce genre de projet.

Trouver un concept avant d’ouvrir un bar

Avant l’ouverture du bar, pensez d’abord au concept que vous voulez adopter. Plusieurs paramètres de votre projet dépendent notamment du choix du type d’établissement que vous allez créer. Cela concerne la décoration, le nom commercial, l’ambiance et la dénomination sociale. Le concept est de ce fait un élément primordial pour élaborer votre projet. D’ailleurs, ce ne sont pas les offres d’établissements qui manquent aux clients. Alors, avoir un véritable concept permet de vous démarquer et de fidéliser votre clientèle.
Il faudra aussi que vous réalisiez une étude de marché pour obtenir un aperçu de ce que vous allez faire dans la zone où vous souhaitez vous établir. Cette étape peut vous aider à comprendre les besoins de vos clients et à connaître les établissements ainsi que les offres déjà présentes.
En parallèle, vous devez apporter une attention particulière à l’emplacement de votre bar. Avoir un local bien situé vous permet de vous faire connaître très rapidement et facilement. En conséquence, il est recommandé d’ouvrir votre établissement dans une zone très prisée par les touristes. À ce titre, vous avez deux options : la location ou l’achat d’un local. La première solution est la moins coûteuse. Outre une location-gérance, vous pouvez faire un bail commercial pour obtenir un espace. Cela dit, acquérir un local à l’ouverture du bar est une solution rentable comparée à la location.

Définir la valeur ajoutée de votre bar

Pour déterminer le concept, il est pertinent d’avoir une idée de la valeur ajoutée de votre établissement. Pourquoi les clients vont venir chez vous plutôt que chez les autres ? Le nombre des bars installés en France peut rendre cette question indispensable. Effectivement, il y a une rude concurrence dans ce secteur.
Pour répondre à cette interrogation, il faudra passer par la réalisation d’une étude de marché. Définir un concept et une valeur ajoutée est aussi une étape qui prend plus de temps lors de la mise en place de votre projet. Alors, vous devrez bien réfléchir, car une fois lancé, bien qu’il soit toujours possible de faire des ajustements, ce sera très compliqué de changer de chemin en cours de route.
Il faut souligner que le temps passé sur cette phase varie d’un entrepreneur à un autre. Certains ouvrent un bar en raison d’un concept original qu’ils veulent juste développer, tandis que d’autres prennent leur temps à trouver leur valeur ajoutée ainsi que leur concept. En effet, il faudra bien réfléchir durant cette étape et effectuer en même temps votre étude du marché pour infirmer ou confirmer le concept vers lequel vous souhaitez vous diriger.

Faire une étude de marché avant de vous lancer

Comme nous l’avons vu précédemment, l’étude de marché est une phase importante permettant de déterminer un thème pour votre bar, mais surtout de savoir si vous devrez réaliser votre projet d’un point de vue commercial. Cela consiste donc à analyser la clientèle, le secteur d’activité et les concurrents.
Il est recommandé d’effectuer une prospection commerciale quantitative et qualitative avant de vous lancer pour avoir des résultats précis qui vous aideront à mieux visualiser votre projet. En outre, les conclusions obtenues de cette analyse de marché serviront à définir vos prix, à connaître vos futurs fournisseurs, à déterminer vos horaires d’ouverture et les produits que vous allez vendre.
Grâce à l’étude du marché, vous avez aussi le maximum d’informations pour ouvrir un bar. Vous pourrez ainsi optimiser vos chances de réussite. Bien connaître les autres établissements et leurs produits vous permettra également de savoir comme vous distinguez. De cette façon, vous pouvez éventuellement éviter de reproduire les mêmes erreurs qu’eux.
En guise d’illustration complète, vous pouvez considérer les faits suivants : si les autres bars sont fermés le lundi, c’est peut-être une chance pour vous de vous démarquer. Vous pouvez donc accueillir vos clients dès le lundi. S’ils proposent une Happy Hour entre 17h et 19h, vous, vous pouvez proposer un horaire plus large.

Related Post