E-commerce : votre entreprise peut-elle se passer de locaux ?

Il y a quelques années, les entrepreneurs n’ont pas encore eu l’opportunité de se lancer dans l’e-commerce. Le réseau Internet venait tout juste d’évoluer et c’était très compliqué de faire des achats en ligne. Désormais, de plus en plus d’entreprises peuvent faire leur commerce sur le Web, mais la question qui se pose est : peuvent-elles vraiment se passer des locaux ?

E-commerce : L’avantage de se passer d’un local

un mini-caddy rempli de billets et un ordinateurPour les entrepreneurs qui souhaitent se lancer dans la vente des produits ou des services l’e-commerce peut s’avérer être une excellente solution. En effet, la majorité des métiers de services n’ont pas vraiment besoin de local.
Puis, comme vous vous en doutez, l’un des plus grands avantages du commerce électronique est d’ordre économique. Ce système permet en fait de se soustraire à des loyers pouvant parfois atteindre des sommets, en particulier dans les centres-villes très prisés comme Toulouse, Paris, Marseille, Bordeaux, Lille et Lyon. Le commerçant aura le loisir de tout gérer depuis sa maison ou son appartement. Il arrive aussi qu’il travaille directement chez son client en fonction de ses produits ou de son service.
Quoi qu’il en soit, il est important de faire la part des choses entre sa vie privée et son activité professionnelle et de bien les distinguer. Travailler sans magasin demande également une forte concentration. En outre, il faudra prévoir suffisamment d’espace et prendre garde à avoir un bureau isolé où passer des appels et rédiger des e-mails en toute tranquillité.
Cela dit, certaines activités ne peuvent être exercées sans magasin plus que d’autres. Un hôtel ou un restaurant par exemple ne peut pas se passer d’un local pour recevoir leurs clients.

Comment entreprendre sans local ?

les mains d'une femme sur le clavier d'un ordinateur portableLes professionnels du commerce en ligne s’accordent à dire qu’il y a un réel engouement envers les commerces sans local depuis quelques années. Si, traditionnellement, le commerçant est censé exercer son métier au sein de son magasin physique, la diffusion d’Internet et l’apparition de la téléphonie mobile ont pu donner naissance à une nouvelle manière de le pratiquer. À la base, l’idée est de prodiguer un service ou de vendre un produit à ses clients, sans nécessairement passer par un échange physique dans un local. Plusieurs activités peuvent d’ailleurs se faire à distance ou directement chez la clientèle finale. S’encombrer d’un magasin physique n’a vraiment pas alors de sens et sera une source de coûts.
Néanmoins, se passer d’un local signifie que l’entrepreneur ne peut pas non plus compter sur sa boutique pour séduire les clients. Dans ce cas, Internet joue un grand rôle et lui permet de booster sa notoriété. Mais cela nécessite un budget conséquent en actions de communication, que ce soit dans la presse locale ou en ligne. À ce sujet, il est très recommandé de se munir d’une page Instagram, Twitter ou Facebook, ou au moins de se rattacher à celle des influenceurs sur le Web.

Où peut-on domicilier son entreprise e-commerce ?

une femme qui est en train de compter des billetsPour exercer son activité, il faudra s’immatriculer auprès du registre de commerce et des sociétés. Comme toute entreprise, l’e-commerce doit aussi avoir une adresse légale qui figurera dans l’annonce légale et sur l’ensemble de ses documents officiels. D’ailleurs, aucune société n’échappe à cette règle.
Pour cela, l’entrepreneur a deux choix : domicilier l’e-commerce chez lui ou passer par une société de domiciliation. Dans le premier cas, une personne physique peut diriger l’entreprise. Le domicile du dirigeant sert alors d’adresse administrative pour l’e-commerce. Cependant, il n’est pas facile de pratiquer une activité professionnelle chez soi. En effet, il faut éventuellement demander une autorisation d’exercer par un règlement de copropriété ou par un bail d’habitation. Cette solution n’est donc pas viable sur le long terme, car après cinq ans, la société devra transférer son siège social, ce qui engendrera des frais supplémentaires. De plus, transformer sa maison ou son appartement en un local commercial peut violer les règles d’urbanisme. Il faudra par conséquent déclarer l’activité à la mairie pour obtenir une autorisation.
Pour simplifier les choses, un grand nombre de sociétés de commerce électronique se penchent aujourd’hui vers les sociétés de domiciliation. Celles-ci offrent une domiciliation de prestige à n’importe quelle entreprise, même si elle ne pratique pas son activité à cette adresse.

Related Post